En août 1985, Son Eminence DIANGIENDA KUNTIMA Joseph, Chef spirituel de l’Eglise de Jésus-Christ sur la Terre par Son Envoyé spécial Simon Kimbangu « EJCSK», mieux connue sous l’appellation de l’Eglise Kimbanguiste, ordonne à son fils DIANGIENDA WABASOLELE Armand (DWA), de rassembler des frères et sœurs venant d’autres groupes musicaux de l’Eglise afin d’évoluer ensemble. C’est bien plus tard que ce dernier se rendra à l’évidence que cet ordre paternel ne pouvait se matérialiser que dans le cadre d’un orchestre de musique classique.

Ainsi, avec l'aide de son frère DIANGIENDA MUKOKO Samuel (DMS), Armand Diangienda mis en place, par étapes successives, l’Orchestre Symphonique Kimbanguiste (OSK), qui a donné son premier concert le 3 décembre 1994 à Kinshasa au palais du peuple, siège du parlement congolais. C’est à la suite d’un encadrement théorique et pratique de plus ou moins six mois, assuré par les formateurs NDUKU NGOMA Alphonse, pour les instruments à vent, et MATUBANZA NLANDU Albert, pour les instruments à cordes frottées, tous deux autodidactes en musique, que ce concert avait pu se tenir, sous la direction de NKANZA Philippe, Professeur de musique à l’Institut National de Arts (INA). A ce jour, dans l’OSK, plusieurs musiciens demeurent autodidactes.

Depuis la réalisation de quelques films documentaires et reportages, notamment Kinshasa Symphony et Joy in the Congo de la CBS, l’OSK a été invité à se produire dans plusieurs pays dont les USA, MONACO, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, les Seychelles, le Congo-Brazzaville et le Cameroun, etc…

En mars 2011, l’Orchestre a lancé un processus d’encadrement des enfants de 6 à 12 ans dans l’apprentissage des instruments. C’est de là qu’est née l’idée de la construction d’une école de musique pour une meilleure formation de cette jeunesse.

L’OSK a ouvert deux sections respectivement en République du Congo et en Angola.

Il comprend toutes les composantes d’instruments à vent, à cordes frottées et à percussion, ainsi qu’un chœur qui a été convié à quelques productions en Allemagne et aux USA. Avec un peu plus de 200 membres, l’OSK compte presque autant d’hommes que de femmes.     

Dans son parcours, l’OSK a manifesté un esprit d’ouverture qui a favorisé sa collaboration avec d’autres milieux, dans la stricte observance des valeurs et principes qui sous-tendent sa création et son évolution dans un environnement apparemment peu propice, et avec des moyens jusque-là très limités.

Son acceptation des soutiens qui lui sont manifestés dans cette vision, l’a fait progresser davantage pour qu’il puisse également jouer sa partition dans la promotion de la paix et de la concorde dans le monde. Dans ce contexte, il a pu être en relation avec d’autres orchestres dans le monde, et de très hautes personnalités de divers horizons lui ont rendu visite in situ.

L’OSK a son siège social et administratif au numéro 87 de la rue Monkoto, commune de Ngiri-Ngiri dans la ville de Kinshasa en République Démocratique du Congo.